Abonnement à Agridape

Accueil / Programmes / Décentralisation des Fonds Climat (DFC) / Présentation du projet DFC / Approche de mise en œuvre et résultats attendus

Approche de mise en œuvre et résultats attendus

Dans sa mise en oeuvre, le projet DFC repose sur un cadrage institutionnel et un système de gouvernance qui met les collectivités locales au cœur du dispositif de gestion du projet.

L’approche de mise en oeuvre du projet trouve en partie sa pertinence dans le fait que les fonds liés au climat sont habituellement gérés au niveau des Etats (gouvernement central), qui ne le décentralise que faiblement. Les effets du changement climatique étant plus ressentis au niveau local, il faut alors trouver des mécanismes souples décentralisés qui facilitent l’accès aux financements de l’adaptation.

Gouvernance du projet au niveau national

Le mode de gouvernance qui est mis en oeuvre par IED Afrique, qui assure la coordination du projet DFC au niveau du Sénégal contribuera à :

- encourager la responsabilisation des communautés locales dans la planification et le choix des axes prioritaires d’investissement qui contribuent au renforcement de la résilience. Pour rendre effective et efficace cette participation un important volet de renforcement de capacité est prévu. Les sessions de formation au bénéfice des acteurs locaux leur permettront d’être en mesure d’évaluer la vulnérabilité, de mesurer les risques climatiques et d’élaborer des stratégies de résilience appropriées ;

- faciliter l’ancrage d’un mécanisme de financement de l’adaptation dans le système national de gestion des fonds publics et de la planification locale et territoriale. Le projet veillera également à ce que ce mécanisme respecte les règles régies par la gestion des fonds publics. Autrement dit, un regard particulier sera porté sur la conformité avec les procédures budgétaires des gouvernements locaux ;

- permettre aux communes rurales et aux populations locales (selon le genre, l’âge, les systèmes de production, le niveau de vulnérabilité) d’identifier les investissements publics communautaires qui renforcent la résilience tout en valorisant les connaissances locales et les stratégies de survie et d’adaptation existantes. Le projet travaillera pour intégrer cette approche centrée sur les populations bénéficiaires, les systèmes de planification locale ;

- favoriser la mise en place de mécanismes qui facilitent l’intégration des résultats, leçons et bonnes pratiques générés par le projet dans les décisions prises au niveau national et international ;

- promouvoir des réformes politiques institutionnelles au niveau national et local pour construire un mécanisme décentralisé fiable et efficace, reconnu et accepté, pour la canalisation des financements internationaux du climat vers les communautés et les collectivités territoriales.

Résultats attendus

Au Mali et au Sénégal, le projet DFC s’efforcera d’atteindre les quatre résultats suivants :

- Des mécanismes décentralisés de planification et de financement sont mis en place et sont fonctionnels dans trois Cercles (au Mali) et quatre Départements (au Sénégal) pour soutenir des investissements en biens publics priorisés par les communautés et qui renforcent la résilience au changement climatique ;

- Les communautés vulnérables dans trois Cercles (au Mali) et quatre Départements (au Sénégal), bénéficient des investissements en biens publics conformes à leurs priorités et qui renforcent leur résilience face au changement climatique ;

- Des données et leçons probantes sur l’efficacité des financements décentralisés pour l’amélioration de la résilience des communautés sont produites et partagées ;

- Des mécanismes et processus sont mis en place pour faciliter la prise en compte des données et leçons probantes dans les décisions prises par les décideurs nationaux et internationaux.

Quelques principes de mise en œuvre

Les principes suivants sous-tendent la mise en œuvre du projet :

- Une démarche participative et inclusive ;

- Un ancrage aux systèmes national et local et une dynamique partenarial ;

- La gestion et la partage des connaissances générées ;

- La redevabilité et la transparence.

Lire aussi :

- Décentralisation des Fonds Climat (DFC) en bref : http://iedafrique.org/Decentralisation-des-fonds-climat,510.html

- BRACED : Decentralizing Climate Funds (DCF) in Mali and Senegal : http://www.neareast.org/braced/